A propos RJPA MGF-ME

HISTORIQUE

C’est au lendemain de l’atelier de restitution des conclusions du Sommet de Londres a organisé par la Direction de la Famille en partenariat avec la Direction de la Jeunesse et de la Vie Associative le jeudi 7 mai 2015 à Dakar que les jeunes venus des différentes régions du Sénégal et des mouvements et associations de jeunes ont pris l’engagement d’œuvrer pour l’éradication des MGF et les Mariages d’enfants à travers la création d’un Réseau.

Il faut rappeler que le Gouvernement britannique en partenariat avec l’UNICEF avait organisé le 22 juillet 2014, le premier Sommet international de la Fille pour mobiliser les soutiens nécessaires à l’accélération de la lutte contre les mutilations génitales féminines/excision (MGF/E) et les mariages précoces, deux fléaux qui affectent des millions de filles à travers le monde. Cet événement avait réuni les femmes, les jeunes filles, les gouvernements, les organisations internationales et le secteur privé dans le but d’unir leurs forces pour mettre fin aux MGF et aux mariages d’enfants.

Le Sénégal a été représenté à ce Sommet de Londres dont les conclusions constituent des recommandations importantes qui devaient être partagées avec les acteurs qui interviennent sur le sujet et plus particulièrement les jeunes des différentes régions du Sénégal.

A cet effet, cet atelier visait à partager les conclusions du sommet de Londres, à examiner l’état de leur mise en œuvre, à mettre en place un comité de suivi de ces recommandations et à élaborer une feuille de route des mouvements de jeunes pour la promotion de l’abandon de l’excision et des mariages d’enfants. Il a été précédé d’une rencontre préparatoire avec les mouvements de jeunesse, le mercredi 6 mai 2015 au niveau du Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance qui a permis de préparer la Déclaration et le projet de plan d’action des jeunes.

Vu l’ampleur des menaces qui pèsent sur la femme en général et l’enfant en particulier à travers les Mutilations Génitales Féminines /Excision et les Mariages d’enfants qui préoccupent de plus en plus la communauté internationale, la société sénégalaise s’est engagée dans la promotion de l’abandon de ces pratiques qui gangrènent notre société.

Malgré les résultats obtenus à travers les différents programmes et plaidoyers menés par les acteurs du gouvernement, de la Société Civile, des Organismes Internationaux etc…., il est à noter que ces phénomènes persistent et ne cessent d’entraver le respect de la dignité et des droits humains.

Pour faire face à cette situation, les jeunes des différentes régions et ceux des mouvements de jeunesses s’engagent avec l’aide de la direction de la femme à conjuguer leurs efforts pour mettre fin à ces pratiques néfastes, par la mise en place d’un réseau intitule : « réseau des jeunes pour la promotion de l’abandon des MGF et des mariages d’enfants »

Ce réseau aura pour mission principale de mener des plans stratégiques afin de faire face aux MGF et aux mariages d’enfants qui demeurent un danger pour l’intérêt supérieur de l’enfant compte tenu des risques sur la santé, la privation d’éducation et des opportunités pour assurer pleinement son rôle de citoyen et d’agent de développement.

Le Réseau est implantée dans toutes les régions du Sénégal, pour la promotion et l’abandon des MGF et les mariages d’enfants

Team du Reseau

ORGANIGRAMME