Deprecated: La fonction Elementor\DB::is_built_with_elementor est obsolète depuis la version 3.2.0 ! Utilisez Plugin::$instance->documents->get( $post_id )->is_built_with_elementor() à la place. in /home/c1431463c/public_html/wp-includes/functions.php on line 5379

Deprecated: La fonction Elementor\Core\Responsive\Responsive::has_custom_breakpoints est obsolète depuis la version 3.2.0 ! Utilisez Plugin::$instance->breakpoints->has_custom_breakpoints() à la place. in /home/c1431463c/public_html/wp-includes/functions.php on line 5379

Deprecated: La fonction Elementor\Core\Responsive\Responsive::has_custom_breakpoints est obsolète depuis la version 3.2.0 ! Utilisez Plugin::$instance->breakpoints->has_custom_breakpoints() à la place. in /home/c1431463c/public_html/wp-includes/functions.php on line 5379

RJPA MGF-ME

Le Réseau des Jeunes pour la Promotion de l’Abandon des Mutilations Génitales Féminines et des Mariages d’Enfants, à travers son projet «Pouvoir aux filles», a organisé une campagne « School tours » de sensibilisation des élèves sur le thème : « l’éducation des filles, un levier pour mettre fin aux mariages d’enfants. » dans 5(cinq) établissements de la région de Dakar 

Les mariages d’enfants constituent une violation grave des droits humains qui prive les filles de leurs droits à la santé et à l’éducation et les enferme dans un cycle de pauvreté. En effet, les filles qui sont mariées jeunes ont plus de chances d’être victimes de violence, d’abus et rapports sexuels forcés. Elles sont plus vulnérables aux infections sexuellement transmissibles y compris le VIH, et leur accès aux services de santé sexuelle et reproductive est relativement faible. A cela il faudra ajouter que les filles  une fois mariées, ne sont plus en mesure d’aller à l’école et sont privées d’opportunités économiques, sans compter les grossesses précoces qui engendrent des risques de mortalité maternelle.

L’Etat du Sénégal s’est engagé à plusieurs reprises à mettre fin au mariage des enfants comme stipulé dans le Plan Sénégal Emergent à travers son Plan d’Actions Prioritaires pour 2019-2023 qui se propose de réduire la prévalence du mariage des enfants à 22.2% d’ici 2023. Aussi, l’Etat a ratifié le protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatifs aux droits des femmes en Afrique, communément appelée le protocole de Maputo qui stipule que, l’âge du mariage pour les filles est de 18 ans.

Malgré tous ces efforts entrepris par les responsables étatiques le phénomène continue de persister. Cependant il devient plus que jamais impératif de trouver des pistes de solutions pour éradiquer cette pratique. L’engagement communautaire constituant aspect important dans la lutte contre certains maux sociétales, s’avère plus que jamais utile dans la résolution de ce problème.

C’est dans ce contexte que le Réseau des Jeunes pour la Promotion de l’Abandon des Mutilations Génitales Féminines et des Mariages d’Enfants, à travers son projet « Pouvoir aux filles », organise une campagne « School tours » de sensibilisation des élèves sur le thème : « l’éducation des filles, un levier pour mettre fin aux mariages d’enfants. » dans 6 écoles de la région de Dakar à savoir le Lycée Sergent Malamine Kamara ex Limodak,le Collège d’Enseignement Moyen de Han Bel Air, les Cours Privés Aiguillon  de Keur Massar et le Collège d’Enseignement Moyen Ogo Diop des Parcelles Assainies et enfin le Collège d’enseignement Moyen les Manguiers 2 de la commune de Fass Geul Tapée Colobane.

Ces schools Tours ont été d’un grand apport dans la vulgarisation de ce projet de lutte contre les Mariages d’Enfants financé par Filles pas Epouses dans le cadre de la campagne « Pouvoirs aux filles ».

L’objectif de cette campagne de schools Tours menés dans les établissements par le Réseau des Jeunes étaient de Sensibiliser les élèves sur les effets néfastes des mariages d’enfants, sur leurs droits et sur l’importance de l’éducation et du maintien des filles à l’école.